Arts plastiquesCNPEAMEducation

Education artistique plastique: Morphologie Humaine

120Views

https://youtu.be/eyXWKTWpGNYNlist=UUHTvrKUS9xiof9Y9UKODAEg

1. LE CANON DU CORPS HUMAIN.

C’est une formule parfaite pour encadrer et proportionner le personnage, en prenant la hauteur de la tête comme mesure de base ou module. Il a été adopté par de nombreux artistes pendant la période de la Renaissance et comprenait HUIT (😎 têtes de haut et deux (2) de large pour les personnages légendaires et SEPT têtes et demie pour un personnage normal.

2. LES DIFFERENTES PROPORTIONS DU CORPS HUMAIN.

-La proportion du corps humain vu de face est égale à huit têtes de haut sur deux de large.

Le niveau des épaules est situé à 1 /3 du module n°2.

Le bout des seins coïncide avec la ligne qui divise le module n°2.

La séparation entre les deux mamelons est égale à un module (une hauteur de la tête).

Le nombril se trouve un peu plus bas que le module n°3.

Les coudes se situent au niveau de la taille.

Le pubis se trouve au centre du corps.

Le genou se trouve au-dessus du module n°6.

En regardant le personnage de profil, le mollet dépasse la ligne verticale joignant la fesse et l’omoplate.

3 – LA DIFFERENCE ENTRE L’HOMME ET LA FEMME.

Le corps féminin est un peu plus court que celui du masculin (de 10 cm à peu près). Les épaules sont proportionnellement plus étroites. Les seins ainsi que les mamelons sont situés un plus bas. La taille est un peu plus étroite. Les hanches sont proportionnellement plus larges. Vue de profil, la fesse dépasse la ligne verticale joignant l’omoplate au mollet.

INTERET PEDAGOGIQUE D’UN DESSIN DU CORPS HUMAIN.

Le corps humain a toujours suscité la curiosité des scientifiques et des artistes.

L’Education Artistique ne s’y est pas trompée en lui consacrant dans sa démarche pédagogique un large volet pour permettre aux apprenants de mieux connaître leur corps. C’est ainsi que :

Au terme de la leçon, l’élève doit :

maîtriser les techniques de croquis en surmontant les difficultés de la ligne.

Maîtriser les détails permettant d’identifier l’élément à dessiner.

Etre capable de schématiser n’importe quelle partie de son corps.

Source: IGN – Télé Ecole

cnpaeam
the authorcnpaeam

Laisser un commentaire